Dommages causés par les vaccins Covid –

Nouveau modèle de plainte pénale (par Ivo Sasek)

Samedi 1.1.2022

Ce discours du fondateur de Kla.TV, Ivo Sasek, est une plainte pénale contre X prête à l’emploi, qu’il remet également par écrit à « son » ministère public en Suisse. Comme les dommages purement officiels causés par le vaccin Covid ont également augmenté de 14 200 % en Suisse depuis le début de la vaccination (en Allemagne de plus de 24 000 %), Ivo Sasek estime que la mesure est pleine. Il demande aux procureurs d’agir à l’égard de toutes les victimes du Covid comme ils le font toujours lorsqu’un nouveau-né meurt à la naissance – en ouvrant des enquêtes approfondies !

Télécharger
Modèle de plainte pénale au format Word
Modèle de plainte pénale au format PDF

Dans le discours qui suit, Ivo Sasek le fondateur de Kla.TV, s’adresse une fois de plus directement aux procureurs suisses et dépose ainsi une plainte pénale à propos de l’escroquerie actuelle du Covid. Bien entendu, il fournit également des faits essentiels dans cette plainte contre X. Ces documents seront également envoyés simultanément à plus de 1 200 médias principaux dans tous les pays germanophones.

Kla.TV soutient cette action d’Ivo Sasek. Sa plainte pénale peut être téléchargée sous l’émission. On peut ainsi facilement l’adapter personnellement et l’imprimer. Cette action ne sera pleinement efficace que si tous les parquets sont informés de son contenu.

En Suisse, vous êtes donc invités à imprimer le texte ci-dessous et à l’adapter à votre situation personnelle. Mais il faut absolument le laisser tel quel pour éviter qu’il ne devienne une plainte pénale payante. Dans sa forme actuelle, la demande n’est pas payante.

N’hésitez pas à écrire aux médias et aux journalistes pour les informer d’actions de ce genre.

Merci beaucoup.

Ivo Sasek :

Avec ce discours je me tourne vers le ministère public :

Alors que le ministère public doit automatiquement intervenir en cas de soupçon, même minime, d’acte de violence ou même d’homicide – par exemple lorsqu’un corps sans vie est trouvé quelque part (…), qu’un nouveau-né meurt à la naissance, etc. – il n’est malheureusement pas du tout possible de constater la même chose dès qu’il s’agit de « victimes du vaccin Covid » et de « morts du vaccin Covid ».

Je me vois donc dans l’obligation, vraiment dans l’obligation, de saisir la justice pénale en déposant une plainte contre X afin que vous puissiez enquêter de manière approfondie et prendre en main les circonstances dénoncées ci-après.

Il convient de noter un point fondamental : d’innombrables virologues, épidémiologistes, médecins spécialisés éminents, indépendants de l’industrie pharmaceutique, etc. ont prédit avec précision, avant même le lancement des campagnes de vaccination Covid, ce qui nous attendait de cruel, mais de tout à fait évitable. Malheureusement, tous leurs avertissements se sont jusqu’à présent avérés de plus en plus sévères. Dès le début, les médias de masse ont cependant catégoriquement censuré, déformé ou du moins dénoncé avec mépris les témoignages de ces personnes. Le débat public refusé dès le début dans les médias de masse, et ce dans le monde entier, a suscité diverses recherches pour comprendre cette situation. Les résultats présentés en annexe montrent malheureusement des liens et associations totalement inadmissibles entre l’industrie pharmaceutique, la politique et les médias de masse. C’est inadmissible parce que la « pharma », qui profite de l’épidémie, domine avec son lobby l’ensemble du déroulement de la « pandémie de Covid ».

Toute cette affaire est d’autant plus importante que ces spécialistes qui mettent en garde ont très tôt révélé qu’il ne s’agit en aucun cas d’une « vaccination », mais d’une « expérience humaine » dangereuse et insuffisamment testée, qui produira des masses de cadavres et de personnes gravement atteintes. Certains de leurs arguments professionnels sont donc joints en annexe.

Pour les peuples concernés, il n’y a malheureusement pas eu jusqu’à présent d’enquêtes approfondies de la part des procureurs, même après que de telles enquêtes ont été réclamées avec insistance par des millions de manifestants dans le monde entier.

En Suisse, les développements suivants ne peuvent plus être ignorés, ne serait-ce que sur le plan statistique : pour cela il faudrait que le ministère public, en collaboration avec de vrais experts indépendants de tous bords, mène une enquête approfondie sur ce qui se cache exactement par exemple en Suisse derrière les 178 cas dans lesquels des personnes sont décédées après avoir reçu le vaccin Covid-19. Ce chiffre ne comprend que les cas déclarés à l’autorité suisse d’autorisation et de contrôle Swissmedic entre le 01.01.2021 et le 14.12.2021. Sur l’ensemble de l’année, cela correspond à environ 186 décès. Ces chiffres officiels choquants montrent une augmentation d’environ 14 200 % par rapport à la moyenne annuelle de 1,3 décès avant le début des vaccinations Covid-19 (de 2011 à 2020 inclus). [1/2] Dans presque toutes les parties du monde, ces chiffres d’augmentation drastique sont similaires, voire très souvent bien pires. En Allemagne, par exemple, l’augmentation statistiquement enregistrable au cours de la même période a été de plus de 24 000 % (voir annexe pour les preuves).

Comme ces chiffres ne comprennent que les cas évidents et qu’ils sont donc absolument dépourvus de tout chiffre noir, il faut partir du fait que le nombre total de décès est nettement plus élevé. C’est une affaire pour le ministère public. Le groupe de recherche académique indépendant « Swiss Policy Research » estime, sur la base de données comparatives provenant des Etats-Unis et d’Europe, qu’il y aura 500 décès dus à la vaccination (en 2021). Selon des analyses internationales, même chez les personnes âgées, environ 85 % des décès déclarés sont définitivement ou probablement directement imputables à la vaccination. [3]

Il en va de même pour les dommages vaccinaux légers à très graves signalés, qui ont augmenté de manière fulgurante immédiatement après l’administration des vaccins Covid. Rien qu’auprès de Swissmedic, 4 118 cas graves (mettant la vie en danger avec hospitalisation ou décès) ont été annoncés en 2021 après une vaccination Covid. Cela correspond à une augmentation d’environ 10 200 % par rapport à la moyenne annuelle de 39,7 cas graves avant le début des vaccinations Covid-19 (j’ai cité la période de 2011 à 2020). Selon « Swiss Policy Research », il y aurait même rien qu’en Suisse, extrapolé à l’ensemble de l’année (2021), environ 20 000 réactions vaccinales graves, ce qui correspond à une augmentation d’environ 50 000 % par rapport aux années 2011 à 2020 !

Bien que des milliers de scientifiques éminents, virologues, épidémiologistes, biologistes, médecins, etc. du monde entier, vraiment indépendants, aient mis en garde à haute voix et avec insistance contre ce scandale plusieurs mois avant l’apparition de ces problèmes, aucune étude pathologique neutre n’a été menée en Suisse pour déterminer si la vaccination contre le Covid-19 n’était pas la cause première de la propagation du virus, ainsi que de ses variants bizarres, qui ont suivi immédiatement. Et ce, malgré les avertissements donnés à temps sur les percées vaccinales à venir et les innombrables dommages, voire les décès en masse. Nous étions avertis ! Avant même le début de la vaccination, ces mêmes experts indépendants ont mis en garde contre les conséquences tardives de la vaccination et ces conséquences pourraient encore être pires. Un ancien haut responsable de Pfizer a décrit les futures conséquences tardives des vaccins comme l’« enfer pur et simple sur terre ».

Mais les trois exemples suivants, rendus publics lors de la conférence de presse du laboratoire de pathologie de Reutlingen le 20 septembre 2021, montrent que cela est absolument nécessaire. [4] Il s’agit des mêmes vaccins Covid-19 que ceux utilisés en Suisse.

Exemple 1 : Le professeur Schirmacher, pathologiste allemand, a publié dans le journal médical qu’il avait autopsié 40 personnes décédés dans les 14 jours suivant la vaccination Covid. Sa conclusion : près de 40 % des cas sont directement liés à la vaccination. Cela doit être examiner.

Exemple 2 : Les Prof. Burkhardt et Lang, tous deux pathologistes ont analysé 10 cas d’autopsie après des vaccinations de Covid. Ils sont arrivés à la conclusion suivante : il y a une « crise de folie lymphocytaire » en réaction à ces vaccinations. C’est leur affirmation et cela doit être examiner. Il s’agit d’une attaque massive de lymphocytes, en particulier sur les poumons et le cœur, mais aussi sur tous les autres organes, provoquant des inflammations et des défaillances d’organes entraînant la mort.

Exemple 3 : Le professeur Werner Bergholz a déclaré lors de la conférence de presse qu’en Allemagne, de 2000 à 2020, ils avaient environ 40 millions de vaccinations par an et environ 20 personnes décédées. Cela n’est déjà pas bon. En 2021, jusqu’au 31 juillet inclus, ils ont eu 1 230 personnes décédées. Il s’agit d’une augmentation dramatique, a déclaré à juste titre le Dr Bergholz.

Selon les avocats présents à la conférence de presse, le soupçon de crime contre l’humanité s’est renforcé. En Suisse, les faits devraient être à peu près les mêmes, puisqu’il s’agit des mêmes vaccins et d’une augmentation similaire du nombre de décès.

Il s’agit donc d’une plainte contre X : pour suspicion grave d’homicide involontaire de masse, avec les moyens d’une expérience humaine déclarée comme vaccination, qui contrevient aux jugements obligatoires des « procès de Nuremberg » (d’autres preuves sont jointes en annexe).

Les témoignages présentés proviennent des experts éminents susmentionnés, associés à des milliers de médecins – mais depuis le début du scénario Covid, ils sont catégoriquement supprimés par nos médias de masse, qui pourtant savent tout cela.

D’innombrables responsables de médias libres ont donc, avec leur propre investissement et leur propre argent, rassemblé pendant des années ces faits cachés et les ont propagés dans le monde entier sans les censurer.

Mais il est absolument incompréhensible que ces voix d’experts présentées n’aient jusqu’à présent donné lieu à aucune enquête appropriée de la part des procureurs, des tribunaux et de la justice en général. Absolument incompréhensible.

Si, pour quelque raison que ce soit, vous cher ministère public, ne prenez pas en main cette plainte, je vous demande vraiment de me donner des directives fermes et vos conseils d’expert sur les moyens légaux et les voies légales par lesquels les citoyens et les témoins oculaires durablement touchés peuvent continuer à se défendre dans ces circonstances.

Que faire en cas d’erreur judiciaire (oui, c’est possible), si aucun soutien de la part de la justice n’est apporté, mais que le fardeau de l’obligation d’information des citoyens ne cesse d’augmenter, voire de s’alourdir ? Que faut-il faire ? Justement cette éventualité nécessite selon moi, une clarification des plus urgentes, car elle laisse le peuple seul avec un fardeau tellement insupportable que des réactions totalement imprévisibles et surtout destructrices pourraient éclater à tout moment. Une affaire pour le ministère public. Le fait d’attiser les tensions entre les vaccinés et les non-vaccinés par le biais des médias constitue une incitation dangereuse qui pourrait même potentiellement provoquer une guerre civile. Et ceci d’autant plus que des experts indépendants de haut niveau ont tiré la sonnette d’alarme en démontrant, preuves à l’appui, qu’un génocide sournois est en cours, mais malheureusement les décideurs et les instances de protection les plus importants ne le reconnaissent pas encore.

Dans l’attente que vous réalisiez un examen approfondi des témoignages ci-joints, je vous adresse mes salutations les plus respectueuses, je vous remercie. Je suis Ivo Sasek, qui se tiens devant Dieu depuis 44 ans

Partager cet article

Cela pourrait également vous intéresser :

2507, 2022

Septuple supériorité – L’homme, un être multiple

Nous ne connaissons la notion de « personnalité multiple » que dans le domaine psychiatrique. Mais en déduire que les gens à « personnalités multiples » sont exclusivement des personnes malades, c‘est une erreur fatale. » Tout comme nous pouvons télécharger d'innombrables applications et programmes fantastiques sur nos téléphones portables et nos ordinateurs, rien ne nous est plus impossible dans l'esprit. Ivo Sasek explique notamment comment on en arrive à une capacité de défense de 7 pour 1.

2006, 2022

Sasek exhorte au sprint final ! – Un appel à tous les lanceurs d’alerte libres !

Ce que les lanceurs d’alerte libres eux-mêmes peuvent à peine croire s’est produit : les élites, les très grandes élites, se sont mises en mode panique à cause d’eux. Mais en ce moment, le combat du dévoilement ne doit pas faiblir, car les propriétaires des médias mondiaux se préparent à la dernière contre-attaque désespérée : Censure totale et contrôle total de tout, voilà leur plan. Mais si les lanceurs d’alerte libres commencent leur sprint final synergique dès maintenant, ils peuvent enfin faire tomber de leurs piédestaux les tyrans déjà chancelants.

1106, 2022

LA MATURITÉ COMMUNE – Journée internationale de l’amitié 2022 (avec Ivo Sasek)

Cette conférence en trois parties du fondateur de Kla-TV, Ivo Sasek, est un « discours obligatoire » pour tous ceux qui aspirent à une humanité accomplie dans sa globalité. Ici, le potentiel inépuisable de la véritable humanité est libéré, les blocages philosophico-religieux sont surmontés et les dispositions réellement innées en nous tous sont éveillées à une nouvelle vie. Avec des participants de 51 pays, la conférence en ligne a atteint un nombre de personnes sans précédent. Intégrée dans un programme cadre préparé avec amour et retransmis en direct en huit langues, cette journée a été un événement inoubliable pour tous les spectateurs.

2022-01-29T14:09:19+00:00
Aller en haut